Astuces et entretien en plomberie

Quelques conseils et guides pour pallier les petits problèmes de plomberie

Pour certains travaux, vous pouvez vous passer de l’aide du plombier. Il vous faudra seulement adopter de bonnes pratiques pour identifier d’où provient une fuite. Le blog vous sera par ailleurs d’une aide précieuse pour le remplacement, l’installation et la pose de petits équipements plomberie.

Comment détecter une fuite de canalisation ?

Une hausse inhabituelle de facture d’eau a généralement pour cause une fuite à l’origine.

La seule façon d’identifier une fuite consiste à stopper votre alimentation principale en eau depuis le compteur et à attendre au moins 12 à 24 heures.

Après l’avoir stoppé, notez ce qui est indiqué sur le compteur. Faites de même quand il sera réactivé. Calculez l’écart entre les deux chiffres pour obtenir la quantité exacte d’eau perdue :

  • Détecter une fuite et la stopper provisoirement, c’est facile. Il vous suffit d’arrêter l’eau du robinet se trouvant en aval au niveau de votre compteur et d’attendre au moins une demi-journée avant de la rouvrir.
  • Notez les indications de votre compteur. La quantité d’eau consommée s’affiche en m3 sur le compteur. Vous verrez s’afficher les autres unités telles que les hectolitres, les décalitres et les litres situées à droite de la virgule. Ces zones là laissent clairement apparaître l’écart pour vous signaler le niveau d’importance de fuite au cours des douze à 24 heures.
  • Remettez votre compteur d’eau en marche et notez le résultat. Laissez l’eau s’échapper de votre robinet tout en surveillant votre compteur d’eau Quand ce dernier tourne, cela signifie que votre système de tuyauterie fuit. Relevez l’indication finale après l’avoir stoppé une nouvelle fois. Prenez votre machine à calculer et tentez de rapprocher les résultats pour calculer l’écart et connaître le volume d’eau perdu. Le débit réel de fuite de système de canalisation se calcule en divisant le chiffre obtenu par le nombre d’heures où vous avez arrêté votre système d’alimentation en eau.
  • Quand la fuite est repérée et que le volume et débit de fuite sont aussi connus. Faites le tour de vos installations et robinets défectueux pour réparer la fuite de tuyauterie.

Une fuite au niveau de la tuyauterie : les bonnes attitudes à mettre en application

Une fuite plus ou moins importante trouve dans la majeure partie des cas origine au niveau d’un raccord ou d’un tuyau défectueux.

  • Quel produit utiliser pour combler un tuyau en cuivre qui fuit ?

Il n’y a pas 36 000 façons de réparer une fuite sur un tuyau Cu, soit vous utilisez un ruban adhésif spécial autoamalgamant ou bien vous vous servez d’un mastic adhésif bi-composant et durcisseur.

  • Un raccord abîmé à l’origine d’une fuite : La bonne mesure à adopter

Une fuite au niveau d’un raccord ? Songez à remplacer votre joint.

  • Opérer un bouchage de tuyau en Cu : C’est presque un jeu d’enfant avec un mastic bi-composant adhésif et durcisseur

Toute opération de colmatage de tuyau en cuivre commence par le nettoyage de tuyau en Cu. La zone à colmater est à préparer en premier. Servez-vous d’un torchon bien propre pour la sécher. Ensuite, commencez par abraser minutieusement le tuyau en Cu sur une surface légèrement plus large que la fuite de façon à faciliter l’accroche du produit.

Parachevez le polissage en utilisant une brosse métallique, une laine fine ou un morceau de toile éméri fine Commencez par trancher le mastic et malaxez- le de façon à ce que vous obteniez un boulet de teinte uniforme et huileux. La conduite est maintenant prête à recevoir le mastic que vous avez préparé, découpé et malaxé. La conduite fuyante a été bien abrasée. Il vous faudra maintenant y aplanir le mastic initialement malaxé et vous assurer qu’il adhère tout à fait à celle-ci. Attendez quelques heures, le temps que le produit sèche, adhère à la zone fuyante ; en assure le colmatage.

  • Opérer un combage de fuite sur tuyauterie Cu : c’est facile en en vous servant d’un ruban adhésif spécial

Nettoyez le tuyau, poncez-le d’abord et séchez-le ensuite en vous servant d’un sèche-cheveux. Passez tout de suite à la préparation du ruban auto-amalgamant à appliquer sur la conduite.

Comment faire pour freiner la fuite au niveau d’un raccord abîmé ?

Pour en finir avec une fuite sur d’une bague PVC, procédez comme suit :

  • Vérifiez d’abord si la bague est défectueuse et remplacez-la.
  • Inutile de la remplacer le cas échéant, resserrez-la tout simplement.
  • Si la fuite est due à un problème de joint, replacez-le correctement ou remplacez-le si ce n’est plus possible.

Obturer une fuite de canalisation sur tuyau en Cu

Localiser la présence d’une fuite au niveau d’un système de canalisation n’est jamais facile, même pour quelqu’un d’expérimenté. Défectuosité de tuyaux suite à un choc direct, gel de tuyauterie, défaut de fabrication, mauvaise qualité de soudage, micro-vibration, effet coup bélier… en sont les principales causes. Pour pallier des petits problèmes de fuite, privilégiez l’utilisation d’un ruban adhésif autoamalgmant antifuite ou choisissez un mastic bi-compostant antifuite. Pour colmater une importante fuite au niveau de votre système de tuyauterie songez à remplacer votre raccord.

  • Mastic antifuite :

Comprenant 2 composants séparés : adhésif et durcisseur, le mastic antifuite est proposé sous forme de barres ou de tablettes minidoses. Le produit permet un colmatage efficace d’un tuyau en cuivre une fois parfaitement malaxé avec les doigts. Le mélange homogène et moelleux ainsi obtenu s’endurcit et comble la zone fuyante.

  • Bande autoamalgamante adhésive antifuite :

Le ruban adhésif antifuite n’est pas à confondre avec un ruban électricien ou avec d’autres types de rubans adhésifs. Celui-ci est en effet par nature autoamalgamant ; il fait corps avec votre tuyau une fois employé pour stopper sa fuite.

réparations en plomberie

 Conseils de dépannage plomberie pour vos problèmes de fuite sur tuyau en PVC

  1. Coupez votre compteur d’eau

Tout d’abord, assurez-vous qu’aucune eau ne circule en amont de la partie défectueuse. Arrêtez le compteur.

  1. Localisez et enlevez la partie défectueuse du tuyau PVC :

Muni de votre stylo-feutre, commencez par démarquer, de part et d’autre, les zones à découper de la partie endommagée du tuyau PVC.

  1. Les segments restants doivent être parfaitement limés

L’usage d’un cutter, d’un papier abrasif ou d’un simple petit couteau s’avère plus efficace que celui d’un ébavureur conventionnel pour nettoyer la surface de contact de votre tuyau fuyant PVC.

  1. Maintenant place au délardage des zones de contact :

Prenez votre feuille essuie-tout, imprégnez- la d’alcool pour opérer le délardage des manchons et aussi des extrémités restantes de la conduite sur une échelle de 3 à 5 cm.

  1. Il est temps pour vous maintenant d’effectuer le déglaçage des champs de contact :

Il est utile d’opérer le déglaçage des zones de contacts pour en parfaire l’adhérence à la colle antifuite.

  1. Les tronçons de tuyau à échanger une fois regroupés : Mesurez-les !

Avant d’enlever la partie endommagée pensez à la calibrer. Retirez donc un cm de la longueur obtenue.

  1. Le nouveau tronçon de tuyau une fois prêt, il va falloir le couper :

Le nouveau tube est enfin prêt, insérez- le délicatement dans les mâchoires d’un établi pliant. Ensuite, prenez un stylo-feutre et commencez par marquer la longueur des zones de découpe. Muni d’un scie égoïne, scie à métaux ou scie à guichet coupez le tube puis abrasez ses extrémités. Vous pouvez utiliser un papier abrasif ou un cutter à la place.

  1. Il vous faudra maintenant les assembler :

Préparez votre tuyauterie à recevoir l’élément de tuyau neuf en écartant légèrement l’une des sections de conduite restantes. Ouvrez les colliers fixant la partie la plus courte pour l’écarter du mur ou pour la mettre totalement au sol.

  1. Encollez les surfaces de contact :

Pour encoller les surfaces de contact, vous avez 2 choix : Vous collez directement sur les surfaces déglacées soit à l’intérieur des manchons, soit par le bout du tube et des sections de la conduite initiale.

  1. Manchons et tubes doivent être rapiécés :

Insérez les manchons aux limites du nouveau tube, sans les faire tourner, puis enfilez le tube de part et d’autre des deux côtés.

 Remplacement d’une chasse d’eau : recommandations utiles

Veillez d’abord à ce que le robinet d’arrivée de l’un des deux côtés du réservoir soit stoppé ; tirez la chasse d’eau !

  1. La première étape du démontage d’une chasse d’eau commence toujours par le détachage du couvercle :

Pour une chasse d’eau tirette, il suffit de la dévisser. Pour votre chasse d’eau pressoir, il vous faudra délier le fil qui en assure la liaison au système de vidage.

  1. Il est temps de retirer l’ancienne chasse d’eau :

Prenez votre clef plate ou clé à molette et dévissez directement l’écrou : la pièce qui joint le robinet d’arrivée à votre système de remplissage. Il vous faudra aussi désinstaller le robinet du flotteur en retirant l’écrou en plastique le fixant. Dévissez-le pour ce faire. Effectuez une rotation de 90 degrés dans le sens opposé à celui de l’aiguille d’une montre. Faites de même pour rétracter l’écrou en plastique et détacher le robinet flotteur du réservoir.

  1. Le joint doit être détaché du réservoir des toilettes pour permettre l’installation de la nouvelle chasse d’eau :

Commencez par dévisser les écrous qui enferment le réservoir des toilettes sur la cuvette. Ôtez les vis par le haut ensuite. Après avoir détaché le réservoir, soulevez-le et posez-le. Enlevez le soin d’étanchéité usé ; dévissez aussi le mécanisme de fixation du réservoir en utilisant une clé spéciale.

  1. Un montage réussi d’une nouvelle chasse d’eau passe aussi par la restauration du réservoir sur la cuvette :

Le nettoyage de la céramique passe avant la restauration du réservoir. Il vous faudra visser son fond et aussi l’écrou du système de la nouvelle chasse d’eau en vous servant d’une clef spéciale pour ce faire. Opérez le montage du nouveau joint mousse à son tour ; intégrez la rondelle conique à la vis de fixation du réservoir, puis cette même vis en dernier. Serrez-en correctement les écrous.

  1. Restauration robinet/flotteur, l’avant-dernière étape de l’installation de la nouvelle chasse d’eau :

Préparez un joint à faire glisser sur le pas de vis du robinet flotteur. Enfilez ensuite ce pas de vis dans son trou. Dès lors que c’est fait, immobilisez l’écrou de fixation du flotteur ; montez le joint fibre dans l’écrou du robinet. En vous équipant de la bonne clé, vous pouvez serrer l’écrou tout en maintenant le robinet.

  1. Apprêtez-vous à monter la chasse d’eau neuve :

Ajustez la hauteur du nouveau mécanisme de chasse en fonction de la taille du réservoir. Installez ensuite le mécanisme sur sa base tout au fond du réservoir. Fixez en tournant à un quart de tour dans le sens d’une montre.

Résistance d’un chauffe-eau : les bonnes pratiques au nettoyage

  1. Première précaution à prendre avant le nettoyage d’un chauffe-eau : il vous faudra l’éteindre et le mettre hors tension.

Avant de nettoyer un chauffe-eau électrique, commencez déjà par désactiver son disjoncteur principal tout en détachant le fusible.

  1. Votre chauffe-eau électrique a été débranché de la prise électrique ? Maintenant il vous faudra le nettoyer ;

Faire une vidange est nécessaire pour nettoyer un chauffe-eau électrique thermoplongée en nettoyant sa cuve. L’opération n’est pas nécessaire en revanche, pour le nettoyage d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée.

  1. La vidange une fois terminée, passez tout de suite à l’étape du démontage de la résistance de votre chauffe-eau :

Vous avez réussi à vidanger votre chauffe-eau ? Bravo ! Place maintenant au démontage de la résistance. Elle est logée juste en dessous du capot de protection. Dévissez-le en premier pour démonter facilement la résistance de votre appareil de chauffage.

  1. Purifiez la résistance du chauffe-eau pour garantir un détartrage à succès

Pour astiquer la résistance, servez-vous simplement d’un détartrant commercial. Laissez seulement immerger la résistance pendant quelques heures ; astiquez à l’aide d’une brosse métallique ; rincez délicatement à l’eau chaude.

  1. Repositionnez la platine et remettez le chauffe-eau électrique en marche

Pour le cas d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée, restaurez la platine tout simplement. Pour celui d’un chauffe-eau à résistance en stéatite, il faudra remonter le fourreau sur la résistance et replacer cette dernière dans la cuve. Remplissez-la avant de réactiver votre chauffe-eau électrique.